« Un monde après l’autre » , Chroniques de St Mary de Jodi Taylor

Un monde après l’autre , Chroniques de St Mary de Jodi Taylor
Editions : HC

Lorsque j’ai lu le résumé du livre , ni une ni deux celui-ci s’est retrouvé dans mon panier et hop commandé en express !
Franchement qui n’as pas rêvé de voyager dans le temps et voir en vrai des moments historiques ?
Embarquez sans plus tarder à l’institut St Mary ^^

Résumé de : Un monde après l’autre

 

À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils  » étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire « . En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir. 
Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle… 
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

Mon avis sur les Chroniques de St Mary

D’emblée j’ai été captivée par l’histoire , son univers et ses personnages. J’ai dévoré le livre en l’espace de quelques jours.

Au début du livre , tous les personnages sont énumérés avec leurs caractéristiques et postes respectifs ce qui permet de se situer plus facilement dans l’organigramme de St Mary.

L’histoire se passe de nos jours et démarre sur les chapeaux de roue.

Notre héroïne Madeleine nous raconte les deux événements marquants de sa vie.
Le premier avec sa professeur Mme De Winter qui va la remettre sur le droit chemin alors qu’elle est ado.
Le second avec cette même prof qui la convoque des années plus tard pour un entretien d’embauche assez particulier.

Celle-ci n’ayant pas grand chose à perdre, elle se rend à l’institut de recherche historique St Mary et comprend que là bas on étudie l’histoire d’une manière unique : en voyageant dans le temps  !

Madeleine va signer sans plus attendre pour l’aventure de sa vie.

Madeleine Maxwell l’anti héroïne parfaite

Madeleine Maxwell est une héroïne complètement atypique comme on les aime.
Elle n’a pas eu une enfance facile , bien que dans le livre on n’en sache absolument pas plus sur son passé. Notre héroïne n’a pas sa langue dans la poche, et elle boit comme un trou pour oublier quand l’occasion s’y présente.

Une trentenaire un peu mal dans ses baskets mais tellement fonceuse et attachante.
Tout au long du récit , elle nous fait part de ses pensées et j’avoue qu’elle m’a fait rire plus d’une fois.
Elle a le don pour se retrouver dans des situations très cocasses, parfois drôles parfois graves.

L’institut St Mary, le job parfait ?

Lorsque Madeleine est embauchée à St Mary commence alors une formation intensive avec six autres personnes afin de devenir « historienne« .
En effet les historiens sont les personnes triées sur le volet pour se rendre sur place et vérifier des faits historiques à leur source. A l’issue de la formation tous ne sont pas sélectionnés pour intégrer l’équipe . La concurrence est donc rude.

A St Mary il y a des historiens, des costumières, une équipe médicale, des techniciens , des archivistes etc ..

Il y règne une ambiance très vivante et bruyante . Ca s’engueule, ça rie, ça parle fort, un rythme de travail complètement décalé qui ferait sûrement faire une syncope à l’inspection du travail.

Pourtant malgré cet aspect amusant , on est vite ramené sur terre lorsque les missions tournent mal.
St Mary est tellement familial qu’on n’a pas envie de perdre des personnages et pourtant tout n’est pas rose.

N’oublions pas que comme toute histoire il y a des méchants. Mais je vous laisse découvrir cela au fil du livre.

Le voyage dans le temps, mais comment ?

Il n’est nullement mentionné dans le livre la manière dont le voyage dans le temps est possible.
Personnellement cela ne m’a pas dérangé car ce n’est pas ce que je recherchais dans l’histoire.

J’aurais trouvé dommage de partir dans des explications métaphysiques à dormir debout qui auraient alourdi le récit.

La suite des Chroniques de St Mary

Ce qui en revanche manquait un peu à mon goût c’est le manque de descriptions et d’approfondissements sur certains sujets : Le passé de Madeleine, la bibliothèque d’Alexandrie etc

Par contre lorsque Madeleine se rend au Crétacé pendant l’ère des dinosaures je trépignais comme une gosse en repensant à Jurassic Park.

Certains passages sont pourtant trop survolés ou inexploités.
Etant donné que les Chroniques de St Mary sont divisées en 9 tomes , je pense que le premier est plutôt une introduction.

En conclusion j’ai vraiment aimé ce livre et j’attends la suite avec impatience.

Si vous deviez voyager dans le temps…

Si je devais choisir un moment à visiter dans l’Histoire c’est sans hésiter que j’irais au moment du règne de Cléopâtre ! La voir en vrai vous imaginez ? OOOOH MY GOD pire que Beyoncé ^^L’hystérie totale!

Et vous, quel serait le moment historique que vous choisiriez ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s