« Shades of magic » de Victoria Schwab

«Shades of magic » de Victoria Schwab
Editions Lumen

Résumé:

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…
Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Mon avis sur « Shades of magic » :

J’ai mis un peu de temps je l’avoue, à lire ce roman dont le titre a pas mal tourné dans la communauté fantasy.
J’avais donc hâte de m’atteler à « Shade of magic » et de m’en faire ma propre idée.

L’univers de quatre Londres parallèles est génial.
Quatre Londres qui n’ont en commun que le nom, car les langues, coutumes et atmosphères sont diamétralement opposées dans chaque monde. Le décor est complexe et riche en explications et détails.

De très rares élus ont encore la possibilité de passer d’un monde à l’autre: Les Antari.
Mais il faut se méfier de la magie car selon sa provenance celle-ci règne et possède!
S’il est interdit de transporter des objets d’un monde à l’autre notre personnage principal va pourtant prendre ce risque inconsidéré en ramenant dans son univers, un artefact de magie noire.
L’équilibre maintenu durant des décennies va en être profondément ébranlé.

Concernant les personnages, il y a un je-ne-sais-quoi qui m’empêche de m’accrocher totalement à eux. Je me demande si la traduction n’alterne pas quelque peu leur profondeur.
J’attends de lire le second tome avant de m’en faire une réelle idée car le premier roman plante l’histoire, le décor et les personnages et je me dis que celui-ci ne peut totalement nous immerger dans le coeur de l’intrigue sans alourdir le récit.

Je trouve l’ensemble un peu trop ado, pourtant j’adhère au style young adult et fantasy mais il manque un petit quelque chose à ce roman pour en faire une référence littéraire fantastique. J’ai du mal à mettre le doigt sur ce manque. Peut être que les personnages sont un peu trop stéréotypés à mon goût.
J’ai passé un bon moment, j’ai bien aimé la lecture de « Shade of magic » mais j’ai lu des livres du genre bien plus prenant et profond.

En revanche ce que j’ai adoré ce sont les chapitres très bien illustrés et la couverture du livre que je trouve sublime!!

Note: 3/5

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s